vendredi 7 décembre 2018

Une tenue de femme noble 1630

P1150448-small.JPG

Ce costume est une proposition de reconstitution d'une tenue de femme noble dans les années 1630. Cette tenue est inspirée dans sa forme et sa construction par le corsage 1630 conservé au V&A et plusieurs tableaux et gravures d'époque pour l'ensemble.

Ce costume est composé d'une chemise en lin blanc, d'un cul, d'une jupe de dessous en lin doublée de lin, d'un corsage en soie fortement baleiné, d'une jupe assortie en soie doublée de soie, d'un col en lin orné de dentelle.

Des éléments de décoration en soie, dentelle et perles rehaussent cette tenue.

Wenceslas_Hollar_-_Lady_with_ribbon_round_her_waist__State_3_.jpg Wenceslas_Hollar_-_The_kitchen-maid__State_1_.jpg

La silhouette générale du costume est typique de cette période : taille haute et marquée avec des basques amples, épaules tombantes, manches bouffantes, le corsage est fermé par un laçage sur le devant qui est caché par une pièce d'estomac amovible tenue par des épingles. Les hanches sont élargies par un cul et la superposition de jupes plissées à la ceinture.

Cette silhouette très caractéristique se retrouve à cette époque dans plusieurs couches de la société comme en témoignent ces gravures de Wenceslaus Hollar, tirée du Ornatus Muliebris Anglicanus, 1640 : la femme au ruban autour de la taille et la fille de cuisine. Bien que les accessoires et décorations sont très différentes on peut noter cette similitude dans la silhouette générale.

La source de base de ce costume est le corsage 1630 conservé au Victoria and Albert Museum, London qui est également présenté en détail dans le livre Seventeenth-Century Women's Dress Patterns[1] édité par le V&A. Sur le site du V&A vous pourrez consulter les photos en détail, y compris les radiographies réalisées pour voir la structure et les différents matériaux du vêtement.

Le corsage est en satin de soie entaillé, doublé de taffetas de soie et renforcé de toile, de bougran et de baleines.

2010EB2875_jpg_l.jpg © Victoria and Albert Museum, London.

2010EB3076_2500.jpg © Victoria and Albert Museum, London.

La radio et la description du vêtement permettent de connaître précisément les zones renforcées ou baleinées. ainsi que l'ordre de construction.

2012FJ6903_jpg_l.jpg © Victoria and Albert Museum, London.

J'ai essayé de reproduire ce corsage au plus près de ce qu'il était. Si j'ai réalisé quelques coutures à la machine (comme les casiers des baleines) la plus grosse partie du travail s'est faite à la main pour respecter l'ordre et le type de montage.

Le corsage que j'ai réalisé est en taffetas de soie entaillé entièrement doublé de taffetas de soie jaune qui peut se voir à travers les entailles.

48170814_325851934685708_3674963787292606464_n.jpg
La pièce de dos du corsage entaillée.

29683665_2367871076572453_7262978531143143290_n.jpg

La partie haute du corsage (jusqu’à la ligne de taille marquée par le haut des goussets des basques) est renforcé par différentes couche de toile, de bougran et rigidifié par des baleines en osier. Cette partie haute du corsage est de nouveau doublée par du taffetas de soie jaune pour le cacher à l'intérieur.

29683987_2367871356572425_6242079596496130642_n.jpg
Sur cette photo on voit, à gauche le dos dont la doublure intérieure est en train d'être assemblée à la main et à droite la triplure baleinée qui n'a pas encore été recouverte.

Le corsage est fermé sur le devant par un laçage à l'intérieur du vêtement. Ce laçage va de la taille à la poitrine et sera caché par la pièce d'estomac. corsage-01.JPG

La jupe est en taffetas de soie assorti au corsage. J'ai pris le parti de ne pas l'entailler pour ne pas trop fragiliser la tenue mais il est probable qu'elle aurait dû l'être. Elle est doublée de satin de soie. La jupe est assemblée à une fine ceinture par une série de plis canons. La ceinture se noue par un cordon.

Pour la pièce d'estomac et les décorations, de la tenue, j'ai dû me baser sur des tableaux et gravures. Notamment sur ce portrait d'Amélie de Solms-Braunfels peint part Antoine van Dyck vers 1631-1632.

1631-1632-amalia-van-solms_med.jpeg

P1150541-small.JPG

Les fleurs et la ceinture sont en ruban de satin de soie jaune. De la dentelle et des perles complètent la décoration de la pièce d'estomac.

Le col a été réalisé d'après les formes de différents cols conservés et décrits dans Patterns of Fashion 4: The cut and construction of linen shirts, smocks, neckwear, headwear and accessories for men and women c. 1540 - 1660 de Janet Arnold. La structure est réalisée en fil de fer recouvert de papier cousue sur une base en lin. J'ai ajouté des bandes de lin décorées de broderies au point de poste au fil de lin tout le long de ces bandes et des ourlets. Enfin, le col est bordé de dentelle.

Pour cette tenue, pas de coiffe mais un rang de perles pour décorer le chignon.

P1150495-small.JPG

Enfin, la tenue sera complétée ultérieurement par des accessoires brodés comme une bourse, un coussin à épingles ou un étuis à couteau.

Note

[1] Costigliolo, Luca, 'Slashed satin bodice', in North, Susan and Jenny Tiramani, eds, Seventeenth-Century Women’s Dress Patterns, vol.1, London: V&A Publishing, 2011, pp.70-87

jeudi 6 décembre 2018

Le point de croix natté

b223582.jpg

Dans les points utilisés au Moyen-âge, si les couchures sont peut être les points les moins connus aujourd'hui, un point qui est peu connu voire mal interprété est le point de croix natté (ou long-arm cross stitch en anglais). Parfois confondu avec un point de chausson ou un point de croix serré.

Broderie à points comptés, le point de croix natté est un point de croix asymétrique. Il a été utilisé au moins dès le XIIIe siècle pour réaliser des bordures ou des frises géométriques ou bien seul pour son aspect décoratif, donnant un résultat à mi-chemin entre la tapisserie et le tricot.

Cette bourse à relique datée du XIVe siècle est également brodée au point de croix natté, le résultat en côtes parallèles fait penser à du tricot. b223582.jpg
Bourse à relique XIVe siècle, Musée d'art religieux et d'art Mosan.

Lire la suite

Nouvelle catégorie

Screenshot-2018-12-6_Reconstitutions.png

Un court message pour dire que j'ai ré-agencé les catégories du blog, pour en ajouter une spécifiquement dédiée à la broderie. Les tutoriels et explications sur des techniques historiques autre que la broderie resteront dans la catégorie techniques. Et la catégorie accessoire sera consacrée aux  […]

Lire la suite

jeudi 1 novembre 2018

Proposition de reconstitution d'un costume d'aviatrice du début du XXe siècle

harriet-quimby-03.jpg

Suite et fin de la série d'articles sur le costume de pionnière de l'aviation pour la pour la compagnie Eutrapelia.

Dans les articles précédents nous avons vu les recherches effectuées dans le cadre de cette réalisation, nous allons donc, enfin voir la culotte réalisée pour le spectacle. Pour rappel les articles précédents :

Lire la suite

lundi 30 juillet 2018

Tenue d'aviatrice : les nouvaux horizons de la féminité - Partie 3

quimby-moisant-02.jpg

Troisième et dernière partie théorique sur les recherches effectuées pour la réalisation d'une tenue d'aviatrice vers 1910 pour la compagnie Eutrapelia. Après avoir étudié ensemble :

Nous allons porter notre attention plus particulièrement sur Harriet Quimby. En effet, lorsque l'on recherche des images de ces pionnières, elle retient rapidement l'attention.

D'abord au regard du nombre de documents, en particulier de photos d'elle, que se soit en civil ou en tenue de pilote.

Mais également, parce que sa médiatisation ainsi que son image révèle une véritable stratégie de gestion de sa célébrité.

Lire la suite

lundi 23 juillet 2018

Tenue d'aviatrice : les nouvaux horizons de la féminité - Partie 2

elise-deroche-01.jpg

Après avoir fait un rapide tour d'horizon des tenues féminines liées aux activités physiques et sportives qui ont existé en ce début de XXe siècle, nous allons nous intéresser à l'aviation proprement dite.

L'aviation est une activité qui porte en elle les idées de danger, de vitesse, qui ne sont pas, à l'époque, du tout associé aux activités féminines.

Les principaux problèmes que l'activité pose en terme de tenue sont le froid, le vent, mais aussi la saleté, comme les projection d'huile ou la poussière. Les tenues d'aviations doivent donc à la fois permettre une certaine liberté de mouvements mais aussi avoir de bonnes capacités de protection.

Nous allons brièvement voir comment les hommes ont adapté leur tenue à ces problèmes. Nous détaillerons ensuite les tenues des aviatrices d'après leurs photographies.

Lire la suite

vendredi 13 juillet 2018

Tenue d'aviatrice : les nouvaux horizons de la féminité - Partie 1

wigan-01.jpg

Proposition de reconstitution d'une tenue d'aviatrice vers 1910.

Une nouvelle fois, la compagnie Eutrapelia m'a fait l'honneur de me confier la réalisation de certaines pièces de costume pour leur nouveau spectacle : Antoinette.

La pièce de cet ensemble qui a demandé le plus de recherches a été la culotte d'aviatrice. Je vous propose de détailler ici ces recherches.

La tenue d'une pionnière de l'aviation est particulière dans le sens où, par définition, elle s'inscrit dans un contexte où rien n'est encore standardisé ni uniformisé. Et c'est précisément là que résident à la fois la difficulté et l'intérêt de ce type de recherche.

Pour réaliser ce costume, nous nous sommes basées sur les photographies des tenues des premières aviatrices jusqu'au début de la première guerre mondiale. Cette dernière représentant potentiellement une fracture dans la mode et les mentalités. Les textes et coupures de journaux nous ont également fourni des indications précieuses pour compléter notre approche.

J'ai également été amenée à élargir les recherches sur d'autres types de vêtements féminins liés à des activités marginales (sport, travail), dans le but d'étudier les aménagements spécifiques qui ont souvent été créés et inventés par les femmes elles-mêmes.

J'ai scindé ces recherches en plusieurs parties :

Nous nous intéresserons en premier lieu à ces vêtements spécifiques ou marginaux de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle. Nous verrons comment les femmes ont adapté leurs tenues pour les nouvelles activités qui se développaient et comment elles ont composé avec une société peu ouverte à ces évolutions.

Nous étudierons ensuite les tenues spécifiques à l'aviation. En évoquant brièvement la manière dont les aviateurs se sont adapté aux contraintes que l'activité imposait et ensuite en étudiant le corpus de photographies d'aviatrices en tenue.

Nous insisterons dans un article sur l'impact et la place des pionnières de l'aviation dans les mouvement de libération du corps des femmes, en étudiant le cas d'Harriet Quimby.

Enfin, un dernier article sera consacré à la réalisation elle-même et aux choix que nous avons été amenées à faire.

Lire la suite

jeudi 22 février 2018

Les troubadours - Michel Zink

BnF_ms._12473_fol._128_-_Guillaume_IX_d_Aquitaine__1_.jpg

Les troubadours, une histoire poétique, Michel Zink, 2013, collection « Pour l’histoire » aux éditions Perrin. Ce livre se veut une histoire poétique des troubadours. Il tente de rendre à leur poésie sa fraîcheur en la suivant dans ses méandres, en disant au fil des chansons et à propos de chacune  […]

Lire la suite

mercredi 2 août 2017

L'usage de décors brodés dans l'habillement - introduction.

rogerII.jpg

Nous avons vu quelques points de broderie de l'époque, des techniques appliquées à la broderie, les costumes des artisans et les outils.

La question de l'existence de la broderie n'est évidemment pas sujette à caution, il faut néanmoins s'intéresser aux usages de ces broderies : Par qui ? Pour quoi ? sont-elles utilisées. Est-ce que tous les décors brodés sont utilisés de la même manière ?

Ce premier article est une introduction aux différents usages des décors brodés au Moyen-âge dans l'habillement. J'ai écarté le mobilier (civil et liturgique) car la longueur de l'article me semblait déjà suffisante. En outre, je m'accorderai ainsi une pause pour me permettre de traiter ces usages de manière plus approfondie plus tard. Cet article était déjà en préparation depuis plusieurs années, le couper me permet d'enfin le publier sans pour autant en bâcler tout un pan.

Dans les articles à venir également, je vous présenterai quelques exemples de broderies (parfois terminées, parfois en cours) que nous réalisons dans le cadre de l'atelier de brodeurs. Nous évoquerons alors plus en détail les sources, les techniques et les matériaux.

Si l'atelier de brodeurs et les brodeurs eux-mêmes sont fixés dans une aire spatio-temporelle, les ouvrages proposés sont d'origine plus étendue. En effet, la variété des styles de broderies, des écoles, nous semblait aussi primordiale à évoquer pour illustrer la richesse de l'art de la broderie au Moyen-age et, à titre personnel, passionnant à découvrir et approfondir. Nous nous intéresserons donc aux broderies occidentales du XIIe au XIVe siècles !

Lire la suite

jeudi 13 avril 2017

Ça a un goût d'aligot

heloise-12e-03.JPG

Voici deux plats simples : un hachis d'herbes fraîches et une purée de lentilles. Ces plats sont adaptables et déclinables à l'envie en fonction des ingrédients disponibles. Tous les deux sont issus du traité italien du XIVe siècle : Il libro della cucina del secolo XIV, dont j'ai utilisé la version  […]

Lire la suite

- page 1 de 13