Le filet se travaille avec deux outils : Une navette et un moule.

La navette fonctionne exactement comme une navette pour le tissage : on enroule une réserve de fil dessus qui va se dévider au fur et à mesure. Les navettes pour fabriquer des filets fins type résille sont différentes de celles utilisées pour les filets de pèche, bien que le principe reste le même. Des navettes en cuivre ainsi que des filets à cheveux datées de la fin du XIVe siècle ont été retrouvées dans les fouilles de Londres[1].

Navette moderne pour la fabrication de filet

Le moule est un accessoire qui va servir de base à la formation des mailles, il peut avoir une section ronde, mais aussi rectangulaire[2]. Ses bords doivent néanmoins être doux car le fil va frotter sans arrêt dessus. La taille du moule va déterminer la taille d'une demi-maille du filet.

Le principe du filet se base sur un nœud, unique quel que soit la nature de l'ouvrage. Il peut se travailler en mailles losanges ou carrées.

Pour le travail en losanges, on commence l'ouvrage par un côté en réalisant directement le nombre de mailles voulues. Pour le travail en carré, on démarre par un angle de l'ouvrage en augmentant (puis diminuant) régulièrement le nombre de mailles.

Voici deux exemples de filets. Le rouge, en soie est travaillé en losange sur une base de départ de 30 mailles fixées sur une cordelette dorée qui a servi d'amorce. Le moule placé dessus est une simple aiguille à tricoter fine pour chaussettes. Le filet brun, en laine fine est travaillé en carré, le moule présenté est un moule plat du commerce.

Divers filets et outils

Pour travailler le filet il faut se placer sur un point fixe, en général on utilise un fil plus épais avec lequel on forme une boucle d'amorce (ou plusieurs dans le cas de travail en losanges). La fixation doit être mobile car l'ouvrage doit être retourné à chaque fin de rangée.

L'ouvrage se travaille toujours de gauche à droite.

Il faut tenir le moule très fermement de la main gauche entre le pouce et l'index tendu. Le moule doit rester parallèle à l'index durant tout le geste. La navette est tenue de la main droite.

Pour débuter une rangée, il faut placer le moule, vide, sous la rangée précédente (ou la boucle d'amorce pour la première rangée).

Départ de rangée : le moule sous l'ouvrage déjà fait

Le fil est passé par dessus le moule pour former une large boucle passant au dessus de l'annulaire gauche[3] puis repassée derrière les doigts et le moule et bloqué fermement entre le moule et l'index. Démo 01 Démo 02

Il faut ensuite bloquer le fil entre le pouce et le moule pour réaliser une nouvelle boucle large qui part d'abord au dessus du moule et passe ensuite sous le moule, la main et contourne l'auriculaire. Démo 03

A ce stade, il faut passer la navette dans la boucle formée autour de l'annulaire (ou du majeur) puis sous le moule et enfin, dans la maille correspondante de la rangée précédente[4]. Démo 04 Démo 05 Démo 05 - détail Détail du passage de la navette dans les boucles.

Démo 06

Il faut maintenant tirer la navette vers le bas par dessus le moule. Il est primordial de tirer constamment la navette vers le bas lors des phases suivantes, sous peine d'obtenir une maille de mauvaise taille (trop grande ou trop petite). Démo 07

En tirant la navette, il faut resserrer les différentes boucles formées dans les étapes précédentes dans un certain ordre :

Tirer le surplus de fil jusqu'à tension au niveau du pouce.

Déserrer doucement la pression du pouce tout en gardant ferme la pression de l'index. Démo 08

Une fois la boucle du pouce passée, lâcher celle maintenue par l'annulaire et tirer le fil en aidant au besoin par un mouvement de va-et-vient de l'annulaire sur la boucle de l'auriculaire. Démo 09 va-et-vient Va-et-vient du majeur pour libérer progressivement le fil.

Ensuite, lâcher la boucle de l'auriculaire, tout en maintenant une pression avec l'index, et tirer toujours vers le bas. Démo 10

En tirant à fond vers le bas le noeud et formé et serré, il ne reste plus qu'à passer à la maille suivante. Démo 11

En fin de rangée, retirer le moule des mailles et voilà : C'est finit !

Il faut retourner l'ouvrage de sorte que le fil de la navette repasse à gauche et reprendre la rangée suivante ...

Dans le cas d'un travail en mailles carrées, il faut créer deux mailles à partir de la dernière maille de la rangée précédente pour augmenter. Pour diminuer, il suffit d'attacher les deux dernières boucles de la rangée ensembles.

Lorsque le fil casse (ou en fin de navette) il faut joindre les deux fils (de préférence en bout de rangée) par un nœud plat.

Il est très important de ne pas tirer sur les fil lorsque l'on fait une erreur, mais de défaire le nœud tant qu'il n'est pas serré.

Notes

[1] Textiles and clothing 1150-1450, Elisabeth Crowfoot, Francis Pritchard, Kay Staniland p.147

[2] à l'usage, je trouve, cependant le moule de section ronde plus facile à utiliser

[3] Les manuels et l'usage préconisent l'utilisation de l'anulaire, mais il m'est impossible de réaliser le geste avec ce doigts j'ai donc changé pour le majeur, il est alors nécessaire d'écarter le majeur de l'index lors de la formation de cette boucle pour qu'elle ne soit pas trop resserrée.

[4] Dans le cas de la première rangée, faire passer la navette dans la boucle d'amorce réalisée avec le fil de départ.