Sources et observations

Lors de ses recherches sur le filet, Perline a trouvé de nombreux filets brodés dont un semble être appliqué sur du tissus en forme de bourse :

Proposition de reconstitution

Le filet

Le filet est réalisé en soie jaune teinte à la gaude[1].

Les mailles font approximativement 6mm de côté.

Montage de l'aumônière

Pour réaliser l'aumônière, une fois le filet terminé, j'ai coupé une bande de tissus de la taille du filet (18x11cm) plus les ourlets (2cm sur les côtés et 4cm en haut pour faire passer les coulisses).

J'ai ourlé le tissus puis j'ai mis en place le filet sur le tissus en le bâtissant tout au tour.

Pour assembler ensuite les deux côtés de l'aumônière, j'ai cousu une cordelette directement dessus.

Cette dernière est réalisée en tissant deux fois deux brins de soie (la même que celle du filet) le long des bordure en utilisant une aiguillée qui sert à la foi de trame et de couture d'assemblage. Cette technique est expliquée sur cet excellent site proposant des reconstitution médiévale autour de la soie (broderie, passementerie ...).

Finitions

J'ai réalisé 3 pompons dans la même soie que le filet qui sont placés en bas de l'aumônière. En lieu et place d'un nœud pour faire la tête des pompons, j'ai fait une ganse allongée pour conserver la ligne tout en longueur de l'aumônière.

Pour la lanière de l'aumônière, j'ai encore utilisé cette même soie jaune, que j'ai tissée au carton selon la technique du missed hole[2] en utilisant 3 fils par cartes, où le trou vide est à chaque carte décalé. Ceci me permet, avec un galon monochrome, de créer un discret motif en relief[3].

Perspectives

Le rendu final de cette aumônière est très conforme à ce que j'imaginais au départ quand j'ai découvert cette enluminure à la nuance près que je n'ai pas respecté la forme (carrée ou plus large que haute). Cependant, il est toujours possible de proposer d'autres interprétations.

Une autre amélioration envisageable pour une prochaine réalisation sur ce principe est l'ajout de broderie sur le filet. En effet, bien que non-représentées sur les enluminures, les vestiges d'artéfact du XIIIe au XIVe siècles semblent nous prouver qu'elles aient été relativement courante sur ce genre d'ouvrage.

Notes

[1] Certaines photographies de gros plan ne sont pas du tout révélatrices des couleurs réelles de l'aumônière, des fils et tissus utilisés.

[2] Missed hole (trou manquant) est le terme utilisé par Peter Collingwood dans Techniques of tablet weaving, page 93, pour désigner des techniques de tissages à cartes qui permettent de créer des effets de volume sur les bandes ainsi tissées.

[3] Encore une fois, la photographie est en dessous du rendu réel de la technique.