Description

galon-poules.jpg Galon en laine, 32 tablettes, motifs de poules (?), origine Égypte période Ayyubide (1172-1249).

fleurs.jpg Tissage en laine, 23 tablettes, motifs de fleurs et entrelacs, origine Égypte.

ceinture.jpg Ceinture en laine double face avec différents motifs : lions, fleurs de lys et losanges imbriqués.

Le double face est une technique de tissage aux cartes qui permet de créer des motifs aussi complexes que possible mais également, comme son nom l'indique, des motifs qui soient identiques sur les deux faces du galon. A ceci près que les couleurs seront inversées.

deux-faces.jpg Les deux faces du tissage double-face : le motif est identique sur les deux faces excepté les couleurs inversées.

tissage-normal.jpg Pour comparaison un tissage simple : sur l'endroit, des losanges (le motif le plus simple possible au tissage à cartes) et sur l'envers, le motif n'est pas reporté.

Prérequis

Voici ce qui faut savoir et avoir sous la main pour réaliser un tissage aux cartes double-face.

Matériel

Des cartes, bien sûr. Si vous pouvez les numéroter, le tissage sera facilité. Sinon, il faudra compter deux fois plus. En usage moderne, j'utilise du carton ou des cartes postales promotionnelles découpées au format et trouées, c'est pas cher, pas épais et on peut en faire facilement autant que nécessaire.

materiel.jpg A droite : des cartons en bois (avec la numérotation des trous pour la mise en cartes), en carte fine et en carton rigide numérotée pour le comptage au moment du tissage. A gauche : des navettes plus ou moins improvisées en carton, en bois ou simple bobine de fils.

Du fil pour tisser (encore une évidence !) : 2 couleurs minimum (pour faire un motif, c'est mieux !). Une troisième couleur pour les lisières si vous souhaitez.

De quoi tendre l'ouvrage : métier à tisser ou tout simplement 2 points fixes tels que deux poteaux, deux serre-joints ...

vue-face.jpg Si ça peut s'avérer utile pour laisser l'ouvrage en place et/ou ne pas bloquer l'accès à une pièce, le métier à tisser n'est pas indispensable ! Astuce : un style ou tout autre bâton fin passé dans les trous est très pratique pour bloquer les cartes en position lorsque l'ouvrage est délaissé pour quelques temps (heures, jours, semaines, mois ...).

Pour créer le motif : du papier à carreaux et un crayon (voire des crayons de couleurs). J'utilise également un ordinateur muni d'un logiciel de dessin et une imprimante pour créer le motif avant de le reporter.

schema-.jpg Il n'est pas toujours nécessaire de faire appel à des technologies très évoluées : du papier quadrillé, un crayon, et on peut créer ses propres motifs !

Connaissances

Pas besoin d'être un expert en tissage à cartes pour suivre ce tutoriel ! Cependant, il est préférable d'être familiarisé avec le tissage à cartes pour débuter.

Connaître un minimum de vocabulaire : mise en cartes, chaine, trame, lisières, enfilage en Z ou en S ... j'essaierai autant que faire se peut de préciser les termes au fur et à mesure. Mais ce tutoriel n'est pas destiné aux grands débutants.

Voici une vidéo[1] (brute de décoffrage) qui décrit quelques bases de vocabulaires et quelques conventions :

Savoir compter ! Au moins jusqu'au nombre de cartes que l'on souhaite intégrer au tissage.

Dans les prochains épisodes :

  • Ourdissage et mise en cartes
  • Principe de base du tissage double-face
  • Création d'un motif
  • Tissons (c'est long, mais c'est bon !)

Note

[1] Disclaimer : une partie de ce tutoriel est réalisée sous forme de vidéos. Il y en a une ou deux par article. Ces vidéos sont toutes réalisées sans montage ni post-production et ont un petit côté amateur et hésitant. Ne m'en tenez pas rigueur. La préparation d'un tutoriel, avec des vidéos de surcroit, demande du temps. Beaucoup de temps. J'ai donc décidé de privilégier le fond à la forme.