Ourdir un plan machiavélique pour dominer la galaxie est plus distrayant qu'ourdir un métier à tisser et certainement moins long.

Il faut couper et mettre en place sur le métier tous nos fils de chaine : c'est l'ourdissage.

Mise en carte

Pour la mise en cartes, on numérote les trous de A à D de cette manière :

numerotation-trous.jpg

Ainsi, lorsque la carte est en position de départ le trou A se trouve en haut vers l'avant (vers la partie non tissée) et le D en haut vers l'arrière (vers la partie déjà tissée).

Pour le double face, la mise en cartes est relativement simple :

Il y a deux fils de chaque couleur par carte :

  • la première couleur dans les trous A et B,
  • la seconde dans les trous C et D.

enfilage.jpg Étape de l'enfilage des cartes : chaque carte reçoit deux fils de chaque couleur.

Je partirai du principe, que, pour la face du galon sur laquelle on travaille, la couleur des trous A et B sera la couleur du motif et celle des trous C et D sera la couleur du fond. Ceci n'est pas primordial (il s'agit simplement d'une facilité de langage) puisque les couleurs seront inversées sur l'autre face du galon (le fond sera réalisé avec la couleur des trous A et B et le motif avec la couleur des trous C et D). Cette convention nous servira au moment de créer la grille de séquences de notre motif complexe.

L'enfilage se fait en S et Z alternés.

Qu'est-ce que l'enfilage en S ou en Z ? Explications en vidéo[1] :


La flèche bleue indique le sens du tissage.

Résumé

A présent, nous pouvons contrôler notre installation. Ce contrôle peut se faire à intervalles réguliers pendant le tissage, ou bien lorsque l'on reprend l'ouvrage après une longue pause ou un transport. Voici la check list :

  • Les cartes numérotées sont dans l'ordre (j'aime rappeler les évidences !).
  • Toutes les cartes sont enfilées en S et Z alternés (SZSZSZSZSZSZSZSZSZSZ).
  • Toutes les cartes sont dans la même position avec la couleur 1 sur l'avant et la couleur 2 sur l'arrière.

C'est ce qu'on appellera plus tard la position de départ. Nous y reviendrons au prochain article.

A suivre

  • Principes de base.
  • Créer son motif.
  • Tissons ! (C'est long mais c'est bon !).

Note

[1] Disclaimer : une partie de ce tutoriel est réalisée sous forme de vidéos. Il y en a une ou deux par article. Ces vidéos sont toutes réalisées sans montage ni post-production et ont un petit côté amateur et hésitant. Ne m'en tenez pas rigueur. La préparation d'un tutoriel, avec des vidéos de surcroit, demande du temps. Beaucoup de temps. J'ai donc décidé de privilégier le fond à la forme.