Les troubadours, une histoire poétique, Michel Zink, 2013, collection « Pour l’histoire » aux éditions Perrin.

Ce livre se veut une histoire poétique des troubadours. Il tente de rendre à leur poésie sa fraîcheur en la suivant dans ses méandres, en disant au fil des chansons et à propos de chacune juste ce qu'il faut pour qu'elle nous parle, pour que sa subtilité apparaisse, pour que ses allusions s'éclairent, qu'elle nous enchante et qu'elle vive en nous.

Michel Zink -- BnF_ms._12473_fol._128_-_Guillaume_IX_d_Aquitaine__1_.jpg Recueil de poésies de troubadours, dernier quart XIIIe siècle, BNF ms fr 12473 fol. 128.
Tout comme leur vida[1], les portraits qui nous sont parvenus des troubadours ont été produits plus tardivement, lorsque leur œuvre a été compilée dans des recueils.

Continuons avec les troubadours avec cet ouvrage sur la littérature. Ce livre nous fait découvrir la poésie des troubadour à travers un cheminement qui semble de premier abord obscur mais qui s'éclaire au fur et à mesure que l'on avance. Pour illustrer cette idée, voici le sommaire de l'ouvrage :

  • Ouverture
  • "Et il fit les chansons que vous allez entendre et qui sont écrites ci-dessous"
  • Ferai un vers de rien
  • "Il est juste qe chacun jouisse de la joie dont il est jouissant"
  • Le poète, le bienheureux et les femmes
  • "Je veux qu'on sache de toute part / s'il est de bonne couleur / ce vers sorti de mon atelier"
  • Le troubadour sans poèmes
  • "A grand-peine il sera courtois, / l'homme qui désespère de l'amour"
  • Fin'amor et trobar naturau
  • Les formes de l'amour
  • "Car l'esprit court là-bas, mais le corps est ici"
  • Deiostas ls breus iorns e ls loncs sers / Quan la blanc'aura brunzis / "A l'approche des jours brefs, des longs soirs, quand l'air limpide s'assombrit"
  • "Quand je voudrai pratiquer les trobar clus"
  • Raison et sentiments
  • Le corps imaginé
  • La genser c'anc nasques nuda / "La plus belle qui jamais naquit nue"
  • "Hélas, quelle envie me vient de quiconque je vois jouissant !"
  • L'amour adolescent
  • "En vous criant merci, je vous envoie ce vers"
  • Rimes précieuses
  • Tornada

Je ne détaille pas le contenu de chaque chapitre pour laisser aux futurs lecteurs la découverte de son contenu. Chaque titre de chapitre s'explique au fil de sa lecture.

Ce livre est une introduction à la poésie des troubadours. Michel Zink, à travers des vers choisis (toujours cité dans la langue originale et traduits en français), nous fait découvrir les troubadours, leur vie, leur production, les compare de manière critique à leur vida.

Les relations, qu'elles soient réelles ou poétiques, entre les troubadours sont analysées à travers leurs œuvres.

Il explore également les thèmes de prédilections des troubadours. Certains nous sont familiers, comme le fin'amor, mais les thèmes moins clichés sont également traités. Comme la poésie des trouvères, celle des troubadours n'hésite pas à s'aventurer dans des thèmes grivois ou polémiques.

Enfin, le vocabulaire, les rimes, la structure est finement étudiée et mise en avant, autant pour nous faire saisir toute la finesse (ou la rugosité volontaire) de la poésie que pour la ramener au propos du poème.

Le livre n'est pas exhaustif. Il ne propose pas une histoire systématique des troubadours ni de leur production. En revanche, à travers cette promenade, il nous fait découvrir cet univers. Solide introduction à la poésie du XIIe siècle, il me semble être incontournable pour aborder cette œuvre dont nous avons probablement tous entendu parler sans pour autant tout en saisir. Pour mieux comprendre ce que nous connaissons de ces œuvres et aller plus loin que les clichés.

Note

[1] vie poétique rédigée dans les recueils plus tardifs