lundi 7 décembre 2009

Proposition de reconstitution d'un costume de brodeuse vers 1200.

photo-01.jpg

A la charnière entre les XIIe et XIIIe siècles, on connait peu de choses du statut des artisans en France. Mais il semblerait que leur statut subisse une profonde mutation. Petit à petit, les métiers sortent du cadre privé des ateliers seigneuriaux vers la sphère publique. La fin de cette mutation se retranscrit au travers du dépôt du statut des métiers par le préfet de Paris en 1268.

Le costume présenté est celui d'une brodeuse qui dirige un atelier travaillant essentiellement pour une maison noble. En plus du paiement de leurs ouvrages, les artisans travaillant au service de ces maisons perçoivent des gratifications pécuniaires ou les matières premières (étoffes, fourrures ...) nécessaires à la confection d'une garde-robe à la hauteur de leur rang. Les étoffes étant très chères il faudrait un peu moins d'un an de salaire à notre chef d'atelier pour s'offrir de quoi tailler une robe dans un drap de laine d'assez bonne qualité (et plus d'un an de salaire pour une ouvrière). On comprend alors mieux pourquoi les nobles habillaient leurs gens et pourquoi les vêtements entraient dans les inventaires et donations après décès. La robe de notre brodeuse est donc taillée dans un drap offert par son employeur.

Le costume est conforme à la mode de l'époque, telle que décrite dans les textes courtois, qui nous renseignent sur les usages des vêtements et éclairent l'iconographie en animant, en quelque sorte, les images figées que nous pouvons observer. Les textes des moralistes sont également étudiés de sorte à avoir un second éclairage sur la question.

Ainsi, le costume se compose d'une robe de fin sergé de laine lacée sur les côtés, d'une chemise de lin blanc finement plissée, d'une ceinture de laine tissée. Deux coiffes complètent cette tenue, l'une plus formelle et classique, l'autre en soie, comme les coquettes de l'époque.

Lire la suite

mercredi 12 mars 2008

Etuis de flûte brodé dans le style germanique

housse-01.JPG

Suite à l'acquisition d'une flûte à 6 trous en sureau de fabrication Jeff Barbe, j'ai réalisé une petite housse brodée pour protéger l'instrument.

Lire la suite

samedi 9 février 2008

Une robe d'artisan fin XIIe

mini-robe-01.JPG

J'ai voulu revoir entièrement le costume fin XIIe de servante que j'avais réalisé il y a quelques années. En effet, la première mouture ne me satisfaisait pas entièrement pour diverses raisons.

En outre, je désirai réaliser plus qu'une simple robe mais essayer de fabriquer un costume complet, utilisable en toute saison et en toute circonstance.

La première étape a donc été de faire une robe simple, chaude et pratique en essayant de rendre certains détails plus crédibles.

Lire la suite

vendredi 6 avril 2007

Un costume riche toute fin XIe siècle

Robe XIe Le but était de me constituer une tenue riche de la fin du XIe siècle. Cet article en présente les premiers éléments : chemise, robe et coiffe.

Mes recherches iconographiques m'ont amenées à me pencher plus particulièrement sur les sources Aquitaine de la période. En effet, les vestiges fin XIe et début XIIe y sont nombreux et par là, je m'éloignais un peu du cliché associant systématiquement le XIe siècle à la Normandie.

Le costume, bien que décoré ne prétend pas représenter ce que la noblesse a pu avoir de plus riche à cette époque.

Lire la suite

mardi 15 août 2006

Petit sac à relique d'origine mameluk

Sac à relique

On trouve dans les trésors des cathédrales, des sacs à reliques datés des XIIe et XIIIe siècles aux motifs surprenants : motifs orientaux, inscriptions coufiques ...

Comme je voulais m'entraîner au blackwork, j'ai utilisé des motifs mammeluks typiques de cette période en orient (à partir du XIIIe).

Lire la suite

- page 3 de 4 -